Une Église m'invite pour animer des rencontres dans quelques mois. Une des premières questions que je pose alors est : « Avez-vous une demande précise, un thème particulier que vous aimeriez que j'aborde ? »

Parfois, on souhaite que je parle à partir de tel ou tel de mes livres ; parfois, on me demande de traiter un sujet délicat, rarement abordé ou difficile à aborder par le pasteur en place, pour telle ou telle raison. Parfois encore, on me laisse libre de choisir, mais on me précise l'objectif des rencontres : évangélisation, ou édification... 

Suite à une récente invitation pour la rentrée prochaine, je m'interroge sur ce qui pourrait être le fil rouge de ces trois interventions.

Blablabla évangélique ?

Il me semble que, globalement, les chrétiens reçoivent beaucoup denseignements qui disent comment mettre la Parole en pratique ; comment observer les préceptes de Dieu ; comment être un bon chrétien dans son attitude et ses paroles… 

Il est évident que nous avons toujours besoin dentendre des enseignements qui soient aussi des invitations à corriger et à améliorer notre attitude, voire notre vie. 

Côté prédicateur : les messages que lon pense justes de transmettre sont alors plutôt dans une veine moralisatrice et une ambiance quelque peu dirigiste (Faut-qu'on-y-a-qu'à). Côté auditeur : recevoir les messages mais subir la dimension culpabilisante qui peut surgir parce que nous ne parvenons pas souvent à être ce que nous devrions être en tant que « bon chrétien ».

Comme se le demandait un collègue pasteur aujourd'hui décédé : « Nos messages doivent-ils toujours être des leçons pour vieux paroissiens en cours élémentaires ? »

Je me sens de moins en moins à l'aise dans un tel projet.

Culte-protestant-rambouillet

 

Changer le point de vue (et non Changer de point de vue)

J'aimerais plutôt encourager mes auditeurs à se plonger dans la richesse du texte biblique pour lui-même. Il y a des trésors dans les pages de la Bible que nous ne prenons pas souvent le temps de contempler. 

Avoir une lecture méditative, explorative, curieuse nest pas facile parce que nous sommes toujours pressés, mais du coup, nous mettons parfois en pratique un texte que nous navons pas totalement compris. Ce nest pas nécessairement mauvais, mais alors, comme dans la vie trépidante que nous menons en général, nous courons au plus pressé sans avoir enraciné les éléments qui avaient besoin de l’être.

La pandémie qui nous a contraint à larrêt et au confinement, ouvre sur une nouvelle vision des choses, des circonstances et même des priorités. Cest loccasion de chercher de la profondeur, voire de la hauteur, plutôt que vouloir tenir sur la longueur.

 Une piste parmi d'autres

Depuis plus de deux ans, je suis « branché » sur le personnage de Moïse qui, me semble -t-il, mérite d’être redécouvert par les chrétiens. En tout cas, Moïse me passionne !

Pour les Juifs croyants, il est la figure la plus importante de la Bible hébraïque, et toute leur foi est construite à partir de sa personne et sur la Torah quil a transmise. Or, notre lecture christocentrique de la Bible, notamment de lAncien Testament, nous empêche peut-être de saisir certaines richesses quune autre lecture pourrait nous dévoiler.

Ce prisme peut être intéressant pour nous : oser, proposer une lecture un peu différente, laquelle nous montre quil ne faut pas se laisser enfermer par une seule façon de regarder le texte.

« J'aime Ta Parole ! »

Nous serions alors dans le projet de voir la richesse interne du texte biblique, une méditation de l’Écriture en tant que telle, et non dans une démarche dobservation pour savoir comment se comporter. Les prolongements dune telle lecture peuvent alors aboutir sur dautres choses que « simplement » une meilleure conduite. Notamment, louer Dieu pour la richesse de sa Parole, laquelle transcende le temps pour rester actuelle, nourrissante.

Il est intéressant de noter que bon nombre de psaumes exaltent non pas Dieu, mais sa Parole. Certes, elle est le reflet de Dieu, mais admirer cette Parole ouvre sur la contemplation de celui qui la donne, de même qu'admirer la nature nous fait adorer le Créateur.

images