Anecdote qui s’inscrit dans la banalité du quotidien.

Je me suis rendu dans une grande enseigne d’appareils électro-ménager pour remplacer une cafetière en fin de service. 

La mode étant aux appareils complexes multifonctions, la vendeuse me présente une cafetière italienne qui propose deux types de café : traditionnel d’un côté, expresso de l’autre.

Elle me vante le produit et la qualité du breuvage à venir. Elle m’encourage même à changer mes habitudes : tel café le matin, au petit-déjeuner, tel autre à midi, après le déjeuner. 

Le modèle présenté est le must de la marque sur le marché, « la Rolls-Royce des cafetières » ! Sans oublier que l’Italie est connue pour l’excellence de ses cafetières (On en apprend tous les jours !).

8307acdc56fa291b94cbdbf4aca55ae6

Bref, je me laisse convaincre, même si je fais remarquer à la vendeuse, et selon les indications techniques bien lisibles, que la machine italienne est fabriquée… en Chine, comme de bien entendu. 

L’hôtesse de vente se met à me préparer la facture et le bon d’enlèvement, et ajoute : « Vous avez une garantie de deux ans. »

Super, mais comme la machine est la Rolls-Royce des cafetières, et que le prix est en conséquence, je pense avoir un produit qui devrait me donner satisfaction longtemps.

Mais soudain, le doute s’installe lorsque l’intrépide vendeuse déclare : « Puis-je vous proposer, pour seulement 20 € supplémentaires, une extension de garantie de trois ans ? C’est une recommandation de notre enseigne ! »

Une extension de garantie pour un produit aussi performant ?

Je pense être plus convaincu parce qu'offre Dieu. 

Dans le Psaume 119, je peux lire : 

"Ne m'abandonne pas à mes oppresseurs. Prends sous ta garantie le bien de ton serviteur."